Rechercher
  • Georges MEREAU

Faut-il confier votre projet de cession à un professionnel ?


Plusieurs chefs d'entreprise ont réussi à céder leur entreprise eux-même sans aide de professionnels. La question n'est donc pas si les professionnels sont indispensables ou non, mais comment font ces cédants pour y arriver seuls ?

L'exemple type est un cédant qui n'a pas besoin de chercher un repreneur, il est approché par un confrère, un partenaire ou ses propres salariés. Les parties sont donc du même métier et évoluent dans le même environnement économique, social, réglementaire, etc. Ils ont donc les mêmes repères et se comprennent parfaitement. L'épineuse question de prix n'en est pas une puisque d'autres cessions ont eu lieu avec des entreprises comparables, et là aussi il y a des repères pour la négociation. L'entreprise à céder ne comporte pas de complications particulières sur le plan financier, économique, juridique, opérationnel, etc. De plus, ses résultats sont en croissance continue, de même que ses résultats, et ce sans évènements exceptionnels ni risques particuliers.

Si cet exemple vous paraît idyllique, c'est que ce n'est pas le cas de votre entreprise. Elle est donc une entreprise plutôt "normale". Elle a des atouts, des points forts mais aussi des points faibles comme la plupart des entreprises. Elle peut avoir aussi des obstacles et des risques à gérer en même temps que des opportunités. Enfin, elle n'a pas de repreneur naturel qui se manifeste de lui-même.

Dans votre cas, à savoir dans le cas de la majorité des PME, non seulement le recours à un professionnel de la cession d'entreprise est nécessaire pour réussir l'opération souhaitée, mais aussi pour ne pas exposer le chef d'entreprise en première ligne alors qu'il doit continuer à faire fonctionner sa société au quotidien.

Les questions qu'il convient de se poser sont donc :

  • Est-ce que j'ai des compétences techniques (valorisation, présentation économique et financière, clauses juridiques dans le contrat de vente et de la garantie de passif, etc.) ;

  • Est-ce que je dispose de beaucoup de temps libre (ma société marche toute seule) ou ai-je des collaborateurs capables de m'aider dans la cession de ma société ?

  • Est-ce que je sais où chercher des repreneurs potentiels tout en assurant un bon degré de confidentialité sur mon projet de cession ? Comment conserver mon anonymat si je prends contact avec des tiers, sachant qu'il me faudra parler à plus d'un acquéreur potentiel pour m'assurer de trouver le bon repreneur ? Mes salariés, fournisseurs, clients, ne risquent-ils pas de s'en inquiéter si la confidentialité n'est pas préservée ?

  • Est-ce que je sais négocier le prix, les diverses conditions de cession et les clauses juridiques au mieux de mes intérêts ?

  • Est-ce que j'ai besoin de préserver la relation avec l'acquéreur pour un accompagnement post-cession (sachant que les négociations peuvent être dures) ? voire pour une cession partielle ou progressive de ma société ?

  • L'état général de votre société est-t-il compliqué à expliquer et ce en tout objectivité ?

Ce petit check-list vous permet-il de répondre à votre question sur la nécessité d'accompagnement par un professionnel de la transmission d'entreprise ?

Venez nous en parler librement et sans engagement avec nous.

#Professionneldelacessiondentreprise #ProfessionneldelacessiondePME #Peutonvendresonentreprisesoimême

0 vue

VINCI Conseils, 122 avenue du Général de Gaulle, 92200 Neuilly sur Seine. Sarl au capital de 56 544 € - RCS Nanterre 423 859 982 - Immatriculation 09/08/1999.

Membre de la Compagnie Nationale des Conseils en Fusions et Acquisition (CNCFA) n° M6258.

Tous droits réservés à VINCI CONSEILS - Mentions légales et RGPD -  Plan du site